Retours sur les journes de prsentation de la stratgie eau drme, saurons-nous tre sage ?


En savoir +

Le bassin

Usages Historiques

De la Drôme

Merci à Jacques PLANCHON, conservateur au musée de Die, pour sa collaboration à ces quelques lignes.

Moyen Age : Ve au XVe siècle

Les villages se perchaient pour se protéger et l’alimentation en eau était basée sur les sources, les puits et les apports pluviaux. Le lien avec la rivière se faisait de moins en moins. Sur cette période, on constata une régression certaine des conditions de vie par rapport à la période précédente, due principalement à un resserrement des débouchés commerciaux, à l’instabilité politique, aux guerres féodales et à la perte de certaines techniques, notamment celles concernant la construction et l’entretien des aqueducs. On trouve peu de traces d’utilisation de la rivière à cette époque, si ce n’est la création probable d’étangs artificiels pour l’élevage piscicole.

La rivière servait déjà au transport de marchandises, comme le bois qui était plus exploité qu’aujourd’hui. Des forêts du Diois, le bois était expédié vers la plaine par flottage sur les rivières : les troncs étaient assemblés pour former des radeaux eux-mêmes chargés de poutres ou de planches. Des « radeliers » les guidaient avec un gouvernail et de longues perches. Les lieux dits « les Plots » étaient souvent d’anciennes stations de radeaux. Les planches de Die étaient prisées à Aix-en-Provence au XIVe siècle.

Un fait marquant, toutefois, à cette époque : l’effondrement du Claps en 1442. Les terres et quelques habitations furent immergées progressivement par un immense lac et se trouvent, aujourd’hui, sous 12 à 16 m de sédiments. Des écrits de l’époque décrivent très bien la situation car les impôts étaient liés à la terre. Pour ne plus les payer, les habitants ont dû prouver que leurs terres n’existaient plus.

De l'Antiquité à l'Époque Romaine Le Grand Siècle : de Louis XIII à Lousi XIV