Appel à prestation pour la réalisation et la cession de droits de films pour la révision du sage drôme


En savoir +

Les actions

Gérer la ressource

Détermination des volumes prélevables

Le bassin de la Drôme a été classé dans le cadre du SDAGE Rhône Méditerrannée1 comme une zone en déficit quantitatif en eau. En effet, au cours des dernières années, au vu des faibles débits observés sur les cours d'eau, les arrêtés sécheresse ont été régulièrement utilisés, alors qu'il s'agit en théorie de procédures qui doivent rester exceptionnelles.

drome a sec au seuil de la CNRLa Drôme à sec au seuil de la CNR

La circulaire 17-2008 du 30 juin 2008 sur la résorption des déficits quantitatifs en eau et la gestion collective de l’irrigation s’inscrit dans le cadre du Plan National de Gestion de la Rareté de l’Eau de 2005, de la Loi sur l’Eau (LEMA) de 2006 et de la Directive Cadre Européenne sur l’Eau (DCE). Elle cible un retour à l’équilibre entre la ressource et la demande en eau. Elle fixe les objectifs généraux visés pour la résorption des déficits quantitatifs, et décrit les grandes étapes pour atteindre ces objectifs :

Les étapes :

  • Détermination des volumes maximum prélevables, tous usages confondus,
  • Concertation entre les usagers pour établir la répartition des volumes,
  • Dans les bassins concernés, mise en place d’une gestion collective de l’irrigation.

C'est dans ce contexte que s'est déroulée l'étude d'estimation des volumes prélevables, sous maitrise d'ouvrage du Syndicat Mixte de la Rivière Drôme et de ses affluents (financement conjoint de l'Agence de l'eau et du syndicat), réalisée par les bureaux d'étude Artelia et la Maison Régionale de l'Eau.

Pour avoir un bon état des eaux, le bureau d’étude préconise une réduction des prélèvements de 15% pour l’ensemble des usages actuels.

La CLE doit aujourd’hui traduire ces résultats en actions concrètes et réalisables techniquement et économiquement avec l’ensemble des acteurs concernés. Après une phase de concertation et de réflexion, un Plan de Gestion de la Ressource en Eau doit être rédigé en 2013 qui formalisera les engagements de chaque usager.